les sept pendusLu par Mr :

Après avoir lu La pensée, j'ai eu envie de connaître un peu plus l'oeuvre de Léonid Andreev (1871-1919).

Ce récit relate l'histoire du procès et des derniers jours de sept condamnés à mort par pendaison : cinq terroristes politiques qui ont tenté d'assassiner un ministre, et deux criminels de droit commun. L'auteur s'inspire de faits réels, survenus en 1906.

Andreev s'attarde sur les pensées qu'il prête à ses personnages. Cette insistance à décrire leurs états psychologiques rend le récit pesant et peu agréable à la lecture. C'est dommage car les faits sont parfois racontés de manière précise avec un cynisme puissant, principalement dans les dialogues.

En résumé, mon avis est mitigé, le style est agréable, mais l'auteur s'appesantit trop sur les pensées et sentiments des protagonistes.

Les sept pendus,  Léonid Andreev, Editions Autrement, 1995, 150 p.