les_radleyDans ce quartier résidentiel dit 'sans histoire', la famille Radley essaie de dissimuler son lourd secret sous des aspects banals et respectables. Peter et Helen, les parents, sont des vampires. Abstinents depuis vingt ans, certes, mais la bête ne demande qu'à se réveiller, les tentations sont multiples. Leurs enfants - adolescents - ne sont pas informés de cette caractéristique dont ils ont hérité, jusqu'au jour où...

En matière de vampires, je connais seulement trois classiques (Dumas, Sheridan Le Fanu, le film Dracula de Coppola) et trois contemporains (Twilight, La communauté du Sud, le film Entretien avec un vampire  de Neil Jordan). J'ai été conquise par les classiques, et déçue par les reprises récentes du genre qui m'ont semblé répétitives, pour le peu que j'en ai lu.

Excellente surprise ici. Le vampirisme, au-delà de sa dimension notoire fortement érotique, est prétexte à bien d'autres sujets : la différence, la tolérance, le conformisme et son contraire, la maladie et la peur de la contagion, le couple, la fidélité, le sentiment de culpabilité consécutif à l'adultère, la drogue... Bref, beaucoup de réflexions très pertinentes et ouvertes dans ce roman à la fois drôle, émouvant, tragique, et subtil.

En prime, beaucoup de références musicales enthousiasmantes : les Stones, Bowie... et d'autres que je ne connais pas et que j'ai envie d'écouter.

Un grand MERCI à Sandrine pour cette découverte, qui restera associée au souvenir d'un samedi Orage fabuleux Pouce levé  Sourire éclatant en Normandie !

15/20 -  Horloge   12 au 16 mai  - cadeau de Sandrine !  Cadeau

Les Radley,  Matt Haig, Le Livre de Poche, mars 2012, 504 p.  Chauve-souris