crains_le_pirePeut-on prétendre connaître vraiment  ses adolescents ? à moins de les boucler d'autorité à la maison... et encore ! C'est l'amer constat de Tim Blake, vendeur de voitures et père divorcé, dont la fille de 17 ans vient de disparaître alors qu'elle était hébergée chez lui. L'inévitable question en cas de disparition : fugue ? enlèvement ? vivant(e) ? mort(e) ? séquestré(e) et en souffrance ?

Effondré, Blake va se démener pour retracer les derniers jours où sa fille a été vue, les derniers mois de sa vie. Avec le soutien de son ex-femme (mère de la disparue), il va mener une enquête tumultueuse qui le conduira de surprise en surprise... et nous avec.

*  *  *

Un excellent page-turner, (presque) sans excès d'action, d'hémoglobine, ni de violence, mais très efficace et absolument scotchant. Un rythme soutenu, un stress et un suspense croissants, des pistes qui se multiplient, se croisent, promènent le lecteur, tout en restant simples à suivre et relativement crédibles. Et des fins de chapitres qui poussent à lire jusqu'au bout de la nuit... Juste un bémol sur les soixante dernières pages "cow-boy".

J'ai peur de vous rebuter en évoquant une ressemblance avec certains ouvrages de Harlan Coben, mais il s'agit des meilleurs, de ceux de ses débuts.

D'autres romans de cet auteur sont disponibles en poche, je vais regarder cela de plus près. Vous avez des conseils à me donner ?

15/20 -  Horloge 18 au 19 mai - emprunt mdtk (pour une fois que j'y trouve un polar récent !)

Crains le pire, Linwood Barclay, Belfond, février 2012, 460 p.

Challenge Thriller de Cynthia, catégorie "Même pas peur" : 31/8

Vous cherchez des idées "lectures-frissons" ? récap des thrillers lus par les inscrits ici.