les_hommes_au_triangle_rosehegerLes homosexuels déportés, désignés par un triangle rose, furent longtemps "oubliés" après la guerre parmi les victimes des camps nazis. Certains Juifs s'indignèrent même qu'ils soient à leurs côtés lors des commémorations, "salissant ainsi honteusement" la mémoire de la Shoah...

Allemands, Autrichiens ou autres, sympathisants SS ou politiquement neutres, ils furent pourtant particulièrement exposés, dans les camps de concentration, au mépris, au sadisme et à la cruauté sans bornes des nazis. En vertu de l'instinct de survie, certains purent bénéficier d'un sort un peu moins atroce en échange de leurs faveurs auprès des mieux placés des kapos ou des nazis.

Ce témoignage est extrêmement poignant, bouleversant, révoltant, tout autant que l'aveuglement officiel et le déni de leurs souffrances que durent subir ensuite (et pendant plus de cinquante ans dans certains les pays) ces innocentes victimes. Sans oublier l'hostilité ouverte à leur encontre des populations à leur retour - pour les moins malchanceux qui parvinrent à survivre et rentrer chez eux.

A lire, dès 15 ans.

16/20 -  Horloge  20 mai - idée Babelio (billet d'Araucaria, il me semble)

Les hommes au triangle rose, Heinz Heger, H&O, octobre 2005, 179 p.