harvey_milk

Canel : Je laisse le clavier à Mr, je ne suis pas compétente en politique, ni en droit. Ce qui ne m'a pas empêchée de beaucoup apprécier ce film, et l'excellente prestation de Sean Penn - égal à lui-même, très convaincant quel que soit son rôle.

 Mr : A la fin des années 1960, Harvey Milk et son compagnon ouvrent une boutique dans un quartier de San Francisco peuplé principalement d'américains d'origine irlandaise, donc catholiques. L'accueil des autres commerçants du quartier est hostile, en raison de l'homosexualité affichée d'Harvey et de celle de la population qui fréquente son magasin.

En outre, à cette époque les homosexuels faisaient là-bas l'objet d'une répression de la part de la police, qui, en revanche, ne cherchait pas à punir les crimes commis contre des membres de cette communauté.

Pour défendre ses droits et ceux des autres homosexuels à vivre la vie qu'ils souhaitent, Harvey décide de se porter candidat aux élections municipales. Après plusieurs échecs, mais des scores néanmoins de plus en plus encourageants, il est élu conseiller municipal de sa ville et profite de cette tribune pour défendre la cause homosexuelle. Son engagement permet notamment une forte mobilisation contre un projet de loi ségrégationniste présenté par des intégristes. Il sera finalement assassiné - on l'apprend dès les premières minutes.

Ce film relate des faits réels.

Bien que son dénouement soit annoncé dès le début, et malgré sa durée (2h08), nous ne nous sommes pas ennuyés devant ce film, tellement l'ambiance tendue et passionnelle de l'époque autour de ce sujet y est parfaitement restituée. Le ton et le jeu des acteurs (notamment Sean Penn) sonnent très juste.

Ceci est un magnifique plaidoyer contre l'homophobie et contre les idéologies qui la prônent. Il invite à porter un regard ouvert sur la gay pride (francisée en 'marche des fiertés'), moyen de dénoncer certains discours et comportements non compatibles avec la liberté de chacun à disposer de lui-même. Le personnage d'Harvey Milk nous a fait penser au plus célèbre Martin Luther King, lui aussi victime de sa lutte pour les droits de l'homme.

Harvey Milk, film de Gus Van Sant (2008) - 2h07

PS : (...) suite à la marche de 1981, François Mitterrand dépénalisa l'homosexualité. Après la marche de 1998 au mot d'ordre Nous nous aimons, nous voulons le pacs, le PACS est inscrit à l'ordre du jour du parlement. Enfin, après le défilé de 2003 dont le mot d'ordre était Homophobie, lesbophobie, transphobie : agissons !, une proposition de loi visant à condamner les propos homophobes est rédigée par le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. (source : wikipédia)