mitsubaJapon, 1981. Takashi Aoki est commercial pour la puissante entreprise d'import-export Goshima. A près de trente ans, il est toujours célibataire, mais amoureux d'une de ses collègues. Peut-être va-t-il oser demander sa belle en mariage ? Ce n'est pas si simple, visiblement, dans ce Japon du début des années 1980. Les employés sont voués corps et âme à leur entreprise. On dispose d'eux et on les manipule comme de vulgaires pions au gré des besoins et désidérata des "puissants", quels que soient l'heure, le jour de la semaine, leur vie privée.

Que de différences entre notre culture (française ? européenne ?) et celle du Japon telle qu'elle est présentée ici ! Choix du conjoint, vie professionnelle et convenances entre les individus, notamment, m'ont semblé bien éloignés de nos coutumes en usage à cette même période.

On retrouve la même finesse que dans la pentalogie 'Le poids des secrets' de cette auteur, et la même fluidité de lecture, mais ce récit m'a moins touchée, je ne saurais dire pourquoi. Dommage que tout se précipite à la fin, et que certains mystères soient dévoilés à la va-vite, donnant une impression de "bâclé".

Il me reste les deux autres opus de cette trilogie à découvrir, j'ignore si l'on y suit les mêmes personnages... je me garde la surprise !

Pensif  13/20 -  Horloge  27/05

Mitsuba, Aki Shimazaki, Actes Sud, janvier 2007, 155 p.