pr_cieux_reposL'auteur nous présente deux destinées pendant la guerre de Sécession aux Etats-Unis (1861-1865) et juste après ce conflit, qui se solda par l'abolition de l'esclavage :
- expérience d'un médecin de guerre
- et vie d'un groupe d'esclaves asservis par un exploitant de coton, blanc et fortuné, bien sûr...
 
Le propos est intéressant et les intentions sont louables : dénoncer la guerre et l'esclavage. Rien de bien nouveau sur l'horreur des combats, la boucherie, les blessés, les morts. Concernant la "traite des Noirs", on apprend sur les méthodes de 'capture' des Africains, leur transport insalubre et éprouvant, leurs conditions inhumaines de vie chez leurs 'propriétaires' (longues journées de travail harassant, pieds enchaînés le reste du temps, hébergement et alimentation déplorables, sans parler des coups pour le moindre prétexte). J'ignorais en outre que les exploitants agricoles du Nord, dotés d'équipements mécaniques plus modernes, avaient besoin de beaucoup moins de main-d'oeuvre.
 
Malgré toutes ses qualités instructives, ce roman m'a plutôt déçue. J'ai trouvé incongrue et trop présente l'histoire du "chouball" - même si cela est présenté comme une fable, la portée métaphorique m'a échappé, visiblement. Sorti de ce long épisode, l'ensemble du récit m'a paru vide. La fin peut laisser croire que les problèmes furent définitivement réglés pour les Noirs aux Etats-Unis le jour de l'abolition de l'esclavage par Abraham Lincoln (6 décembre 1865). Loin s'en faut, bien sûr, même plus d'un siècle plus tard. Dernières pages à prendre avec des pincettes, et juste pour la symbolique, donc...
 
Sur ce thème de l'abolition de l'esclavage et de ses suites, j'ai largement préféré Les croix en feu de Pierre Pelot, accessible également dès 13-14 ans.
Pour l'esclavage 'en images', voir le film (controversé) Case départ.
Un roman-document pour les adultes, car pas si facile d'accès, le cas complexe de l'Ile de la Réunion avec L'affaire de l'esclave Furcy.
 
Pensif  12/20 -  Horloge  28 & 29 mai - "PAL > 1 an" : - 1 (ça veut dire qu'il était dans ma PAL depuis + d'un an)
 
Rien de plus précieux que le repos,  Yamina Benahmed Daho, Hélium, Fiction Jeunesse, janvier 2011, 95 p.