la_familleMême type d'album que L'amour  de cet auteur : des histoires illustrées autour d'un thème (ici les dialogues parents-enfants) sur quelques pages.

Autant je me suis régalée avec L'amour  et ses anecdotes pertinentes et amusantes sur le couple, autant là... Fiasco total pour moi. Le premier strip m'a tout de suite mise au parfum : un petit garçon demande à son père ce qu'est une 'turlute' et voilà le bonhomme, distrait par le journal qu'il lit en même temps, qui évoque le talent de la mère du gosse pour ça, moindre cependant que celui d'autres femmes. Heum. Education sexuelle oui, parler de son intimité avec sa progéniture, bof bof, voire NON.

Bref, il y a d'autres échanges du même style, entre père et fille ado notamment. Soit il s'agit d'un deuxième degré auquel mon "sens moral" ne m'a pas permis d'accéder, soit... je ne sais pas. Les pères sont représentés comme des gros mufles, les mères extraordinairement patientes et tolérantes envers les c*nneries proférées par leur homme. C'est vraiment très curieux... De ce fait, ces récits dont je n'ai pas compris la visée ont pourri la lecture de l'ensemble de cette petite BD... dont j'apprécie beaucoup le graphisme par ailleurs.

Gêné  08/20  - Horloge < 45 min.

La famille, Bastien Vivès, Delcourt, Shampooing, mars 2012, 190 p.

Les mots de l'auteur : « C’est un album très fantasmé, un peu comme si on jouait au papa et à la maman. N’ayant pas eu de soeur, je rêve secrètement d’avoir une fille, afin de pouvoir la voir grandir et de voir comment tout ça s’imbrique au fur et à mesure… mystère. J’espère que les gens se marreront bien. Moi, en tout cas je me suis bien amusé à dessiner ces strips pendant plus de deux ou trois ans. »  Surpris