d_excellents_voisinscoeur_rose

Lu par Mr :

--- EVITEZ LA 4e DE COUV ET LE PROLOGUE !!

Eva et Peter - narrateurs en alternance -  vivent ensemble depuis 17 ans. Eva veut absolument un enfant mais sa conception, et par suite sa vie de couple, sont devenus compliqués.

Hetty, psychothérapeute improvisée parviendra-t-elle à aider Eva et Peter ? Rebecca et Steef, leurs voisins d'en face, leur apporteront-ils une meilleure assistance ?

Quelques passages "légers" du livre n'empêchent pas l'auteur d'analyser de manière fine et profonde divers sentiments, dont l'orgueil, l'amitié et l'amour. Le suspense est aussi au rendez-vous, de même que la tension psychologique que créent chez le lecteur les ambiguités et les ambivalences dans les pensées des personnages du livre ainsi que dans leurs rapports.

Cette tension, le style d'écriture, ainsi que l'une des thématiques du roman (la drogue et certains de ses effets) m'ont parfois fait penser à l'excellent La face cachée de la lune  de Martin Suter.

Mes conseils : lisez ce livre (1er conseil), mais en évitant non seulement de lire la 4ème de couverture mais aussi et surtout les 6 premières pages du livre, c'est à dire le prologue en italiques dans l'édition Folio (2ème conseil) car tous deux dévoilent trop l'intrigue. Dommage que l'auteur ne se soit pas tout simplement passé de ce passage, ou ne l'ait pas positionné en fin d'ouvrage, comme la chronologie l'aurait voulu.*

L'avis enthousiaste de Canel.

D'excellents voisins, Saskia Noort, Gallimard, Folio, juin 2012, 416 p.

* Canel : beaucoup de policiers-thrillers (ou même des romans, cf. De l'eau pour les éléphants) débutent désormais par un prologue qui se réfère à la fin du livre. En général je l'oublie car je ne le relie pas à ce qui suit.