les_morsuresLe commandant de police Benoît Lorand se réveille dans une cave, visiblement captif. Que lui est-il arrivé ? Que lui veut Lydia, sa ravissante ravisseuse ? Est-il coupable de ce qu'elle lui reproche ? A vous de le découvrir à votre tour ! Et quand vous aurez compris - c'est ce que vous croirez en tout cas - ttt ttt, ne partez pas, restez, il se peut que vous en appreniez encore bien davantage...

Un très bon page-turner, ou, comme dirait Lystig "Un formidable Tun'iraspastecoucherdesitôt". Une intrigue qui, effectivement, empêche le lecteur de dormir, tant il lui tarde de connaître ce que Lydia a derrière la tête... et puis bien d'autres choses encore.

Pas mal de ressemblances avec Meurtres pour rédemption  : les dialogues (souvent crus, pas forcément subtils ni vraisemblables), la violence extrême tant physique que morale, les relations ambivalentes bourreau-victime, et les personnages. En effet, Benoît n'est pas sans rappeler Daniel à plusieurs égards (beau gosse aux yeux clairs, infidèle et macho), et les femmes en scène ont toutes des caractères bien trempés... L'histoire est en revanche beaucoup plus succincte ici, mais flippante à souhait, parfaitement élaborée, et très habile pour tenir le lecteur en haleine jusqu'aux dernières pages grâce aux rebondissements surprenants.

[Dois-je avouer que là aussi, j'ai versé ma petite larme ? tandis que Meurtres pour rédemption  m'a fait pleurer à gros bouillons.]

A déconseiller aux claustrophobes !

Pouce levé 16/20 - Horloge  22 & 23/08

Les morsures de l'ombre, Karine Giebel, Pocket, septembre 2009, 299 p.

Attention, plein de GRANDS MERCIS !

- à Sophie qui m'a fait connaître cette auteur (en me conseillant Meurtres pour rédemption)

- à Liliba pour son challenge thrillers et polars  (8e billet présent ci-dessus)

- et à Cynthia pour

   ► son challenge thriller 2011/2012, auquel je suis arrivée 3e
   ► avoir offert un lot aux 3 premiers (premières, en l'occurrence) Cadeau Cadeau Cadeau
  
► m'avoir envoyé ce livre qui m'attirait beaucoup Tire la langue
    l'avoir lu également pour en faire une lecture commune, sans RIEN me dévoiler de l'intrigue (son billet !)  lecteur lecteur
    son soutien dans ma lutte contre les grincheuses (mesdames Le K) qui veulent faire croire que La P*ste bosse mal... De retour dans quelques minutes
   et sans doute plein d'autres choses qui m'échappent ! Visage

challenge_thriller_liliba
<  8e titre lu  >