dans_la_nuitmaximilien_le_royMaximilien Le Roy met en images les mots d'Albert Clavier, ancien soldat volontaire pour la guerre d'Indochine. Celui-ci s'est engagé dès dix-huit ans, en 1945, porté par l'enthousiasme de la Libération mais aussi pour voyager, lui qui n'a connu que la misère dans un petit coin perdu. Il va vite déchanter, et tout faire pour rester en paix avec sa conscience et ses convictions communistes en rejoignant le Viêt Minh, la ligue indépendantiste.

Un témoignage important et subtil servi par le graphisme doux et harmonieux de Maximilien Le Roy. L'occasion de revenir sur cette période de l'Histoire, sur la colonisation en général et les répressions des mouvements en faveur de l'indépendance, mais aussi de réfléchir au sens du mot 'trahison' dans un pays en guerre. Vaut-il mieux trahir ses valeurs ou son pays ? Quel sens d'ailleurs donner à l'idée "d'appartenance" à une nation lorsqu'elle bafoue dignité, culture et droits d'une population ?

L'excellente postface montre quelques portraits des protagonistes, et rappelle le contexte historique du Vietman (avant et après cette guerre) ainsi que la position de Hô Cho Minh par rapport aux autres dirigeants communistes de l'époque (Staline, Mao...). N'ayant rien lu d'autre à ce sujet, je me contente d'évoquer ce que j'ai appris dans cet album, j'ignore si cet homme d'Etat a eu recours à des méthodes radicales pour appliquer ses convictions ???

Pouce levé  16/20  -  Horloge  24 août

Dans la nuit, la liberté nous écoute - Maximilien Le Roy & Albert Clavier, Les Editions du Lombard, septembre 2011, 183 p.

De cet auteur, Mr et moi avons beaucoup aimé Faire le Mur.