allaisLu par Mr :

Le maire de Montpaillard oeuvre pour la tranquillité de cette petite ville de province - tranquillité conforme à son propre conservatisme, et garante selon lui de son succès. Blaireau, braconnier notoire, a toujours su échapper à la justice pour les méfaits réels ou supposés que lui prête le maire.

Une agression survient de nuit dans le village. Blaireau n'est-il pas le coupable idéal ?

Ce roman se lit comme une pièce de théâtre. L'auteur plante le décor puis y fait dialoguer ses protagonistes, tous affublés de traits de caractères nets et peu nuancés : un maire conservateur et peu ouvert d'esprit, un Blaireau débrouillard et opportuniste, un avocat dans lequel on peut reconnaître quelques hommes politiques célèbres, des femmes sentimentales à l'extrême ou au contraire aux moeurs très légères.

L'agression précitée et de nombreux quiproquos viendront troubler la bonne marche de cette société, dont les coutumes et les personnages principaux sont ainsi tournés en dérision. Malgré le recours à la caricature le propos reste fin et sobre. Le livre est de ce fait amusant et agréable à lire. La couverture de l'édition Librio montre qu'une adapatation cinématographique en a été faite. Le choix de l'acteur me laisse penser qu'elle n'a probablement pas conservé la finesse de ton qui fait l'intérêt du livre. 

L'affaire Blaireau, Alphonse Allais, J'ai Lu, Librio, janvier 1999, 120 p.