bidochon_15Saviez-vous que derrière Robert se cachait un "adorable" petit garçon à sa môman ? Noooon !?!? C'est pourtant ce que l'on découvre en même temps que Raymonde lorsque monsieur est appelé en urgence chez sa mère, soi-disant blessée, au bord de la gangrène. Oubliant la présence de sa bru - mais en profitant - la vieille femme envahissante dorlote et infantilise son grand/gros fiston, "le meilleur" que la terre ait jamais porté, assurément, comme elle le répète à l'envi à ses voisines... Retour aux petits rituels, aux câlins, rancoeurs et mesquineries puériles à l'égard de ceux qui ont fait du mal à son chérubin (pauvre docteur Doumerc !).

Voilà une dizaine d'années, voire plus, que je ne m'étais pas intéressée aux aventures de ce couple souvent... pitoyable... mais pas si éloignés de chacun de nous, soyons honnêtes ! Quelques critiques récentes sur Babelio et surtout un excellent extrait de l'album à paraître (Les Bidochons passent au vert) m'ont donné envie de me repencher sur leur cas. Le graphisme (des dessins et des textes) n'a pas gagné en harmonie et en clarté depuis les premiers albums de la série, mais les histoires de Raymonde et Robert m'amusent toujours autant. Extra, la visite aux cousins qui pratiquent l'agriculture (ultra)intensive - qui veut une tranche de radis ? Dommage que l'auteur boucle cet album par une pirouette facile, que je n'ai pas trouvée drôle.

Ô, mères de grands garçons, méditons ensemble sur l'attitude pitoyable et toxique de cette "môman", ça fait peur ! Et remercions notre belle-maman (finalement...) d'être largement moins ch!ante - il ferait beau voir qu'on me tire du lit à l'aube au son de la trompette ! énervé

Visage  14/20 -  Horloge  4 octobre - 30 min.  < emprunt mdtk >

Les Bidochon, tome 15 : Bidochon mère (môman) - Christian Binet, Fluide Glacial, mai 1999, 52 p.