du_chez_soiMieux vaut un petit chez-soi qu'un grand "comme chez les autres" ? Les proches de monsieur ont de grandes et belles maisons clinquantes et affirment que c'est le bonheur - heum, ça n'empêche pas les ados d'être pénibles, et les maris volages de papillonner, on dirait.

Lui vit dans un petit appartement, à la limite de l'insalubrité (rats), avec sa femme et leurs filles. C'est décidé, on recherche un pavillon de taille moyenne mais plus reluisant. Madame, dépressive, semble s'en soucier comme d'une guigne... ou bien ne pas avoir envie de ce changement ?

Un album qui m'a déplu à bien des égards : les dessins minimalistes, la laideur des visages adultes (notamment les nez) alors que les enfants paraissent harmonieux, le sujet, le ton sombre, déprimant. Mais ai-je bien tout compris ? Je le relirais si j'en avais le courage, mais il me fait défaut !

Yeux roulants  06/20 -  Horloge  12 octobre - emprunt mdtk

Du chez-soi,  Ariane Dénommé, L'Employé du Moi, février 2012, 120 p.