l_naLu par Mr :

Léna, jeune femme née dans le Nord de la Sibérie, a quitté sa région natale pour suivre son mari Vassia, pilote dans l'armée. Elle ne le voit que rarement, lors de permissions de fréquences et de durées imprévisibles. Solitaire, voire taciturne, elle s'accomode bien de cette vie. Celle-ci semble basculer lorsque Vassia accepte un nouveau poste. Comment Léna et son couple s'y adapteront-ils ?

Le lecteur découvre la jeune femme et les proches qu'elle a laissés en Sibérie, notamment à travers les courriers qu'elle leur adresse régulièrement ainsi que par les réactions des destinataires à leur lecture. Ce livre présente aussi de nombreux pans du passé soviétique (usines déménagées vers l'est pendant la seconde guerre mondiale, déportations, conquête spatiale, appartements communautaires...), ainsi que les craintes et les espoirs suscités par les bouleversements politiques de la fin des années 1980.

Les courriers de Léna sont rédigés dans un style recherché, beau mais manquant parfois de naturel. L'exposé de ses états d'âme permet de bien comprendre le personnage mais m'a finalement un peu lassé. J'ai en revanche trouvé passionnant le récit de la conquête spatiale par l'Union Soviétique, y découvrant ou y faisant mieux connaissance de personnages pourtant célèbres que je ne connaissais pas (ou que de nom s'agissant des deux derniers cités) : l'original Tsiolkovski, Korolev, la chienne Laïka et Gagarine.

En résumé, il s'agit d'un très beau livre sur la Russie, pourtant écrit par une Française, que je conseille particulièrement à ceux qui s'intéressent à ce pays.

< emprunt médiathèque >

Léna,  Virginie Deloffre, Albin Michel, août 2011, 267 p.