l_navirginie_deloffreURSS, 1988. Léna est mariée depuis cinq ans à Vassia, pilote dans l'armée de l'air. Il revient de temps en temps, toujours par surprise. Elle l'attend, résignée, solitaire, presque inerte en-dehors de ses heures de travail. Une de ses occupations est d'écrire des lettres à Mitia et Varia qui l'ont élevée avec beaucoup d'amour à partir de ses sept ans. Mitia était géologue, il fut mis sur la touche pour ses idées dissidentes, Varia est une vieille femme qui soutient mordicus ses valeurs communistes, son combat de jeunesse. Chaque lettre reçue de Léna est l'occasion pour eux d'évoquer leurs souvenirs communs avec l'enfant qu'elle était, mais aussi de se disputer gentiment sur "l'idéal communiste"...

Un livre superbe. Valeurs communistes, désarroi d'une femme "gelée" - à l'image de l'Union Soviétique face à la perestroïka -, histoire de la conquête spatiale et de ses enjeux politiques... Un autre regard sur l'effondrement du bloc communiste, très éloigné de l'image que je pouvais en avoir en tant qu'occidentale... Des relations douces et pleines de respect entre des personnages très attachants. Le tout servi par une écriture superbe, subtile.

L'avis de Mr.

Pouce levé = 16/20 - Horloge 27 & 28 octobre - emprunt mdtk

Léna,  Virginie Deloffre, Albin Michel, août 2011, 267 p.