pour_seul_cortegeUne page d'Histoire romancée : la mort d'Alexandre le Grand (- 323 av. J-C), l'homme qui réunit l'Orient et l'Occident. A son actif : guerres, fondation de soixante-dix cités, expansion vers l'est...

Retour à la case départ pour l'Empereur défunt : sa dépouille refait le chemin inverse de ses avancées conquérantes (si j'ai bien compris ?? rien n'est moins sûr), de Babylone vers la Macédoine, accompagné d'un cortège de pleureuses. Tandis que ses généraux n'attendent pas la fin du deuil pour se déchirer et se partager l'Empire dans le sang...

Des tours sur Wikipedia se sont imposés pour situer le contexte, les faits. J'apprécie généralement la plume efficace de l'auteur, elle m'a semblé ici au contraire mystico-tragico-théâtrale et grandiloquente - en phase avec le type de récit et l'époque évoquée, ceci dit... La lecture fut fastidieuse et longue, malgré la brièveté du roman. Bon, je peux au moins me dire une fois le livre (enfin) refermé que j'ai appris sur cette période de l'Histoire antique, ma patience n'aura pas été totalement vaine... D'autant que je ne suis pas près d'oublier cette "aventure", je le crains.

Pensif + Endormi = 09/20 - Horloge  31/10 et 01/11

Pour seul cortège, Laurent Gaudé, Actes Sud Editions, 22 août 2012, 176 p.

Merci à Oliver de Price Minister pour les matchs de la Rentrée littéraire 2012 !

Rentr_e_Litt_rraire_V2_logo