les_ages_sombres1321, Est de l'Angleterre : paganisme, Eglise et communauté de religieuses. La confrérie des Maîtres-Huants terrorise la population avec son monstre-totem et en recourant à des sacrifices humains. Le prêtre prélève tant bien que mal sa dîme en menaçant régulièrement le peuple de châtiments divins, et vit dans la terreur que son secret soit éventé et sa carrière ruinée par le neveu du seigneur des lieux. Les béguines, quant à elles, prodiguent le bien sans rien attendre en retour : elles nourrissent les affamés, accueillent les maudits, guérissent les malades, soulagent les mourants. Lorsque les malédictions se multiplient (sécheresse, inondations, famines...) les villageois superstitieux choisissent leur camp.

Un récit dont les deux premiers tiers m'ont enchantée. Ambiance médiévale, conflits religieux (enjeux financiers pour les "officiels", enjeux humains et spirituels pour les plus sincères)... qui ne sont pas sans rappeler Les piliers de la terre (Ken Follett). Hélas, le roman se focalise finalement sur des querelles de clochers, l'intrigue (mais quelle intrigue ?) est diluée, j'ai commencé à m'ennuyer, et de plus en plus. J'ai nettement préféré La Compagnie des Menteurs, précédent ouvrage de l'auteur, riche en suspense et surprises, et dont le côté 'roadtrip' sur les routes du Moyen-Age donne un rythme à la lecture.

Bon point : selon l'usage de l'époque, l'auteur situe le lecteur dans le temps par la mention du saint du jour et rappelle le martyre qu'il/elle a enduré pour entrer dans la "légende". Une excellente manière d'appuyer sa critique de la religion nourrie de superstitions, formatée par les puissants, dirigée par l'argent, utilisée pour asservir le peuple par les menaces de l'impitoyable justice divine...

Pouce levé + Premier de la classe puis Endormi puis Agressif = 11/20 - Horloge  4 au 6/11 - emprunt mdtk

Les Âges sombres, Karen Maitland, Sonatine, avril 2012, 670 p.

Challenge thrillers et polars de Liliba, 24e

challenge_thriller_liliba