d_fendre_jacobcoeur_grisLu par Mr :

Le 12 avril 2007, un adolescent est assassiné dans un parc public de la ville de Newton aux USA (Massachusetts). L'enquête débute sous l'impulsion du Procureur adjoint, Andrew Barber. Celui-ci ne semble guère troublé par le fait que la victime était un élève du même établissement scolaire que son propre fils, Jacob Barber. Jacob ne pourrait-il pas être impliqué dans ce meurtre ?

Ce roman est construit par une alternance de courtes scènes de procès, joutes verbales agréables à lire, et de récits d'Andrew qui raconte les événements de son propre point de vue. Le retentissement de cette affaire sur la vie familiale de ce narrateur est bien exprimé. Le livre expose en outre de manière didactique la façon dont le système judiciaire américain (dys)fonctionne en matière pénale (procureurs élus, mise en oeuvre de l'accusation...). Les avis d'Andrew en tant que Procureur adjoint et en tant que père d'un suspect sont-ils conciliables ? En effet, le lecteur s'interroge en permanence sur l'éventuelle culpabilité de Jacob, adolescent étrange et plutôt antipathique. Malgré cela, je n'ai pu m'empêcher de souhaiter que Jacob s'en sorte, qu'il soit coupable ou non !

J'ai trouvé ce polar excellent : agréable à lire, pas "gore", instructif, et riche en suspense.

L'avis de Canel.

Défendre Jacob, William Landay, Michel Lafon, 11 octobre 2012, 444 p.

Merci à Babelio (Masse Critique de septembre) et aux Editions Michel Lafon.