blueDes lycéennes japonaises à l'époque des vinyles et des cassettes audio. Des copines, une amitié qui se transforme pour devenir plus sensuelle, plus passionnelle, même. Oui, mais...

Graphisme splendide, traits doux et fins (les mèches coupées...). Mais je me suis perdue : visages et noms très ressemblants - je me répérais aux coupes de cheveux -, certains dessins que je n'ai pas compris, plusieurs noms pour un même personnage alors que les distinguer était déjà fastidieux. Une belle histoire, oui, mais morne et tristounette. Un récit très lent, des dialogues parfois vides, des situations anodines. Je crois qu'il s'agit de la première BD japonaise que je lis, ceci explique peut-être mon manque de sensibilité à l'égard de cet album ? Je ne suis pas habituée à ce rythme.

Déception, ennui...

L'avis de Jerome.

11/20 - Horloge 16 décembre - < 1h - emprunt mdtk

Blue, Kiriko Nananan, Casterman, octobre 2008, 240 p.

blue- un clic pour zoomer -