bidochon_12Quand les Bidochon regardent la télé... et la font.

Toujours la même logique pour Robert : ren-ta-bi-li-ser ! Donc regarder au maximum cette TV qui leur a coûté cher. Heum, la belle excuse ! Bon, pour commencer, il faut s'installer confortablement sur le canapé à fleurs, sans oublier le napperon derrière la tête, sinon ça va graisser les fauteuills qui ont coûté une fortune, eux aussi. Puis, en vrac : trouver un compromis pour le choix du programme du soir (film d'amour ou foot ?), se délecter devant les informations gore (ouf, ils repassent les accidents sanglants au ralenti), ne pas perdre une miette des émissions ludiques et obéir docilement aux idées les plus farfelues de l'animateur. Etape suivante : une deuxième télé - pour faire comme tout le monde, et pour une vie conjugale plus épanouie (ben oui, avec une TV dans la chambre, Robert reste à côté de Raymonde le soir, quand elle est couchée - comme c'est mignon et attentionné !).

Et la gloire suprême : passer de l'autre côté, être DANS le poste, en caméra surprise, dans le public d'une émission, ou carrément acteur d'un jeu, d'un débat... Qu'importe le ridicule, la minute de gloire est là !

Toujours un portrait plutôt réaliste de nos comportements. Et Binet met bien sûr le doigt sur la surenchère de l'indécence (exhibitionnisme de vie privée, d'argent...) et du foutage de gu3ule des chaînes, au nom de la course à l'audimat, du profit, etc.

15/20 - Horloge  26/12 - < 30 min.

Les Bidochon, Tome 12 : Téléspectateurs - Christian Binet, Fluide Glaical, janvier 2008, 48 p.

bido_001