lily_loveLily est mannequin, mais sa vie ne s'arrête pas aux paillettes, aux défilés, aux voyages pour des séances photos exotiques. Ou plutôt si : fêtes, podiums et solitude dominent... jusqu'à sa rencontre avec Rubis, la délurée, qui la fait sortir de cet univers étouffant, déprimant. Rubis est pleine de fougue, de révolte féconde, d'énergie, de projets auxquels elle associe Lily.

Rien de futile dans cet album, malgré un sujet qui peut rebuter. Cette jeune top-model méprise le néant de sa vie de luxe, écoute - plus ou moins patiemment - son amie râler sur la société de consommation, se laisse convaincre peu à peu de sortir de sa torpeur sclérosante, elle qui a du talent pour le chant. Le passé de ses ancêtres aventuriers, brisés, hauts en couleur, aide aussi la jeune femme à trouver la force d'aller au bout de ses rêves.

Joli album, subtil et sensible. Graphisme simple, visages expressifs et charmants qui rendent les personnages attachants. Et la gourmandise en prime : poèmes/paroles de chansons pleins de douceur et de sensualité surgissent entre les pages.

15/20 - Horloge 22 & 23 février - emprunt mdtk

Lily Love Peacock, Fred Bernard, Casterman, Ecritures, octobre 2006, 274 p.

Encore une réussite, dans cette collection BD éditée par Casterman.