apache" Il ne vit pas dans un camp, sous un hogan fait de perches et de fougères, à la lisière d'une forêt.
Il habite à San Carlos, Arizona, dans un appartement vétuste, au coeur de la réserve San Carlos Apache Tribe.
Il ne se peinturlure pas le visage. Il ne se coiffe pas avec des plumes. Il ne fume pas le calumet. Il ne chasse pas les animaux sauvages. Il ne sait même pas monter à cheval."  (p. 15)

Comme son prénom de cow-boy ne l'indique pas, Billy (treize ans), est d'origine apache (Chiricahua). Son sort est tragiquement banal en ce début de XXIe siècle : il vit dans une réserve indienne. Son père est mort, sa mère est alcoolique comme la majorité de leurs proches, qui errent ivres dans les rues. Son frère aîné a fui ces perspectives de misère, de violence, d'auto-destruction. Leur grand-père conseille à Billy de suivre cet exemple.

Petit roman simple, touchant et très intéressant sur les conditions de vie dans les réserves indiennes actuelles. L'occasion de sensibiliser les jeunes lecteurs aux méfaits de la colonisation en général et dans ce cas précis, à la 'destruction' d'un peuple (génocide mais aussi acculturation, désorganisation totale d'un mode de vie) qui en garde des séquelles durables.

Beaucoup de finesse, quelques moments d'humour savoureux - parfois noir. Mais le propos sérieux et émouvant laisse finalement la place, sur le dernier tiers de l'ouvrage, à une intrigue simpliste qui m'a déçue (aux accents de western, puis sur fond d'amourette).

14/20 - Horloge 23 février - emprunt mdtk

Apaches, Guillaume Guéraud, Editions du Rouergue, DoAdo, septembre 2002, 119 p.

Partage "Amérindiens d'hier et d'aujourd'hui" (roman ado) - vos contributions sont les bienvenues ! Récap de vos idées en cours...

logo_indiens_3

san_carlos