la_petite_pesteOn peut trouver un air de ressemblance entre cette petite fille et Mafalda, mais aussi Pico Bogue et sa soeur : âge, réflexions philosophiques, sens de la repartie, don pour damer le pion aux adultes.

On peut aussi constater des points communs avec Adèle (mortelle Adèle). Une petite peste perpétuellement de mauvais poil, en conflit constant avec sa mère, sadique avec parents, copines et animaux, qui manifeste un goût certain pour le trash et le gore. Et capable d'aimer UNE unique créature (un petit gorille ici).

Mais il manque l'essentiel dans cet album : l'originalité, la vivacité et l'humour. J'ai trouvé les gags creux, attendus ; on voit venir les répliques, pleines de poncifs... L'arrivée du cochon apporte un peu d'air frais, mais ça retombe vite.

Dessins très agréables, mais là encore, rien de nouveau : ils rappellent beaucoup le trait de Quino (papa de Mafalda).

Horloge 27 février - emprunt mdtk, rayon BD adultes

La Petite Peste Philosophe, Anatomie d'une débâcle - Vanna Vinci, traduit de l'italien par Véronique Dumont,  Marabout, MaraBulles, septembre 2012, 144 p.

mafalda

La Petite Peste Philosophe... et Mafalda

pp_mafalda_monde