il_coule_aussiQuelques semaines avant son mariage, Sara éprouve le besoin de clarifier son passé. Adoptée par une mère aimante et douce, et un père exigeant et froid, elle souhaite connaître ses parents biologiques. Ce faisant, elle met le doigt dans un engrenage infernal qui va lui faire vivre quelques semaines de cauchemar.

L'étau se resserre, l'angoisse va croissant, le suspense ferre le lecteur ; les recettes du thriller prenant sont bien là ! La lecture est facile et agréable : écriture fluide, typo aérée, chapitres assez courts. Le roman ouvre en outre des réflexions intéressantes sur l'adoption, l'éducation, la paternité, l'hérédité et la crainte que les 'tares' se transmettent entre générations. Malgré tout, l'intrigue est relativement classique, finalement sans grandes surprises, à tel point que j'ai du mal à m'en souvenir quelques semaines après lecture, mélangeant notamment avec des éléments de Fête fatale de William Katz.

On peut se demander pourquoi l'auteur ne s'est pas contentée d'une narration à la première personne sans passer par l'artifice de séances chez une psychiatre. J'avais bien du mal à imaginer ce thérapeute aussi muet qu'invisible, au-delà des premières lignes qui le rappellent à chaque début de chapitre. Si ce procédé narratif convenait parfaitement au précédent roman, Séquestrée, il m'est apparu totalement incongru ici.

Dernier reproche : un titre particulièrement cucul comme on en voit trop, la version originale s'intitulait Never Knowing.

Un coup de coeur en revanche pour Séquestrée - il est disponible en poche, foncez !

Il coule aussi dans tes veines, Chevy Stevens, traduit de l'américain (Canada) par Sebastian Danchin, Archipel, janvier 2013, 400 p.

Doublement merci Lili, pour le livre Visage et la LC ! Visage Non, pardon, triplement : pour ce challenge bien sympathique aussi. Visage

Challenge thrillers et polars de Liliba, 39e 

dernier récap des lectures de TOUS les participants ici (plein d'idées à piocher !) -

challenge_thriller_liliba