lettres___une_disparuePériode indéterminée dans une dictature d'Amérique du Sud. Melina écrit à sa fille adulte, des lettres qu'elle ne pourra pas envoyer : Paloma a "disparu" (sic) depuis six ans, en même temps que son mari et sa fille. La milice est venue les chercher en pleine nuit, avant de les emprisonner, les torturer et les tuer, probablement... Une "disparition", ce n'est pas un décès, il est impossible pour cette mère de faire son deuil : abattement, sentiment de révolte et espoir se succèdent... Melina retrouve une raison de se battre lorsqu'elle apprend que certains jeunes enfants ont survécu, adoptés par des familles de militaires. Quid de Nina, sa petite-fille ? La rechercher constitue désormais le seul combat possible.

Ce court roman est avant tout destiné aux collégiens. Le récit est intense, sans complaisance : l'auteur évoque les viols et tortures, sans s'y appesantir cependant. Une introduction auprès des jeunes lecteurs s'impose sur les dictatures - sud-américaines en particulier -, un fait géopolitique non enseigné à l'école. Précisons que Véronique Massenot a eu l'envie d'écrire cette histoire suite à des reportages radiophoniques sur l'Argentine qui l'ont bouleversée.

Un témoignage important, simple à lire bien qu'intense et direct. Une leçon d'Histoire, un bel exemple d'amour parental, une réflexion intéressante sur la difficulté pour un enfant de changer de famille. 

A découvrir dès 12 ans.

Horloge 24/03/2013 - merci à Miss qui l'a emprunté au CDI et me l'a conseillé après lecture.

Lettres à une disparue, Véronique Massenot, Livre de Poche Jeunesse, août 2007, 93 p.