promenons_nous_dans_les_boisATNature-writing, travel-writing ? je fuis ! Bill Bryson ? je reviens doucement. Humour à la clef, j'accours. Voici le premier récit de voyage que je lis, et ce fut un plaisir.

Bill Bryson relate une épopée de plusieurs semaines, effectuée au milieu des années 1990 dans l'Appalachian Trail, un sentier qui traverse les montagnes sur 3 500 kilomètres, du Maine à la Géorgie. Malgré ses expériences de la randonnée, ses inquiétudes surgissent dès la préparation de cette randonnée au long cours. Il s'équipe à prix d'or, réalise qu'il trimbalera 20 kilos en marchant, se retrouve avec un compagnon de voyage qui laisse craindre le pire. Et à la lecture des témoignages et des guides, il prend conscience d'innombrables dangers qu'il n'avait pas envisagés - ours bruns en tête. 

L'auteur enrichit brillamment son récit d'anecdotes sur ceux qui l'ont précédé dans l'aventure et qui ont marqué les esprits. Auteur minutieux, Bryson donne beaucoup de chiffres (statistiques, distances, altitudes, etc.) et étoffe ce carnet de voyage d'enseignements passionnants sur la géologie, la géographie, l'histoire des lieux traversés. Son humour à la fois cinglant et doux, plein d'autodérision, le rend particulièrement sympathique et amusant, tout autant que la plupart des personnages qu'il côtoie.

En résumé : un témoignage instructif et très drôle. Un hymne à la nature, au dépassement de soi et à la solidarité. Mais aussi en filigrane le rappel effrayant que le développement économique détruit les écosystèmes à vitesse grand V depuis deux siècles.

Mon avis est globalement enthousiaste, mais j'avoue une faiblesse sur les cent dernières pages qui m'ont paru piétiner, tourner en rond et que j'ai trouvées aussi lassantes que la fin d'une randonnée dont on ne voit pas l'issue. Mea culpa, j'aurais dû morceler davantage cette lecture.

L'avis de Mr, et celui de Keisha qui a inspiré ce choix.

Dans ma PAL : Nos voisins du dessous, Chroniques australiennes.

15/20 - Horloge 29 au 31 mars

Promenons-nous dans les bois,  Bill Bryson, Payot, avril 2012, 346 p.