mardi 9 avril 2013

~ Ma soeur vit sur la cheminée, Annabel Pitcher

Observé de l'extérieur, ce phénomène est frappant, dérangeant : pourquoi/comment certains parents se détachent-ils de leurs autres enfants lorsqu'ils en ont perdu un ? Certes, la douleur les rend forcément moins disponibles, mais il apparaît parfois que les présents ont moins d'importance qu'avant, et moins de valeur que l'enfant perdu. Pourquoi "choisir" le RIEN, parce qu'on n'a plus le TOUT ?… Dans ce cas, il semble difficile pour le reste de la fratrie de ne pas haïr le défunt dont le décès, après avoir tout dévasté, continue à... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:20 - - Commentaires [17] - Permalien [#]