retour_vers_la_coteLa carrière de chanteuse de Maria est en veille depuis ses maternités. Son compagnon Geert, dépressif et alcoolique, ne s'occupe guère de l'éducation de leurs enfants. Lorsque la jeune femme constate qu'elle est de nouveau enceinte, elle se fait avorter sans même l'avoir informé de cette grossesse. Il réagit mal lorsqu'il l'apprend et part. De son côté, Maria surmonte d'autant plus mal cette IVG qu'elle reçoit des insultes et menaces anonymes lui reprochant son geste "meurtrier".
 
On retrouve dans ce thriller des thèmes récurrents chez Saskia Noort : femmes insouciantes, désir (ou pas) d'enfant qui divise les couples, crises conjugales… Rien de spectaculaire tout d'abord dans cette intrigue, pas d'équipe musclée d'enquêteurs, mais un malaise grandissant. Angoisse, doute et paranoïa gagnent le lecteur qui se prend au jeu et tourne fébrilement les pages.
 
Un roman noir facile à lire et captivant, très différent des "productions" récentes des auteurs de polars. D'où cette question : intrigue convenue et vieillotte ? Ficelles empruntées à des classiques comme Boileau-Narcejac, Simenon, Highsmith ? La fin m'a fait douter de mon engouement : "Euh... Et si c'était niais ?"
 
Une lecture-détente très agréable quoi qu'il en soit.
 
De cette auteur néerlandaise, j'avais beaucoup aimé le troublant D'excellents voisins, mais moins Petits meurtres entre voisins...
 
Horloge 13-15 avril
 
Retour vers la côte, Saskia Noort, traduit du néerlandais par Mireille Cohendy, Folio Policier, mars 2013, 252 p.

Challenge thrillers et polars de Liliba, 44e 

dernier récap des lectures de TOUS les participants fin mars ici (plein d'idées à piocher !) -

challenge_thriller_liliba