ma_gd_m_re_m_a_morduDans les livres jeunesse, les grands-parents ont généralement le beau rôle : Mamie fait des confitures et des crêpes, Papy bricole, pêche, il est bourru mais rassurant. On se réfugie auprès d'eux en cas de gros chagrin quand les parents ne comprennent rien… 
Ce petit roman va à l'encontre de cette caricature politiquement correcte.

Quand l'heure des Chiffres et des Lettres approche, la grand-mère de Marcus "devient enragée". Au point de mordre son petit fils s'il résiste pour zapper. Mais qui va croire un enfant de neuf ans qui prétend que sa mémé est violente ? Une vieille dame qui semble avoir 'toute sa tête', en plus ! Quand il se venge et mord à son tour, c'est lui qu'on emmène chez le psy, pas la vieille peau de vache… Conforté dans sa rébellion par une camarade de classe, Marcus adopte désormais la devise "Œil pour œil, dent pour dentiER".

Une présentation intéressante du respect mutuel, notamment celui que l'on doit AUSSI aux enfants. Un tel récit soulage et déculpabilise sûrement les petits lecteurs. Il les "autorise" à penser du mal de leurs aïeuls, à trouver les adultes parfois cruels, et à ne pas tout accepter sous prétexte d'obéissance et de sagesse (cf. à l'extrême, la pédophilie).

Cette lecture me laisse quand-même perplexe : j'y vois aussi une apologie de l'enfant-roi. La grand-mère n'a-t-elle pas à poser ses conditions lorsque son petit-fils est sous son autorité ? Ecouter et respecter les enfants, oui, se faire bouffer la laine sur le dos, non. Bon, de là à mordre… on peut communiquer autrement ! 

De cette auteur, j'ai beaucoup aimé Il était une fois dans l'Est.

C'était une lecture commune non programmée, mais bel et bien là, avec Jerome. C'est beau la télépathie, non ? Emoji

L'avis de Noukette (pas sur la télépathie, sur le livre).

Horloge 23 avril

Ma grand-mère m'a mordu, Audren, L'Ecole des Loisirs, Neuf, janvier 2013, 55 p.