le_schtroumpfissimeDeux options lorsque le grand Schtroumpf s'absente quelques jours et laisse ses petits sujets livrés à eux-mêmes :
- quand le chat est parti, les souris dansent
- devenir calife à la place du calife
Quelle bonne idée en effet de le remplacer, d'ailleurs on ne peut décemment pas se passer d'un chef. Le choix sera démocratique, aux urnes citoyens ! Oui mais voilà, chacun compte voter pour lui-même. Pour se démarquer, l'un d'eux a une idée inédite (chez les Schtroumpfs) : se rendre populaire via une bonne campagne électorale, et pour cela flatter les électeurs, leur faire des promesses (Soan l'exprime très bien - cf. vidéo infra).

Non, cet album n'est pas une critique négative de l'idée de démocratie, mais plutôt de ses dérives possibles (voire incontournables). Le régime tourne vite à la monarchie. Le Président devient mégalo (paré de doré... jusqu'au pyjama), parano, susceptible et s'entoure d'une élite à sa botte pour le protéger, défendre ses idées, réprimer l'opposition. Mais lorsque la tyranie s'affirme, la rébellion se réveille et s'organise. Dictateur et collaborateurs contre résistants, qui l'emportera ?

Les Schtroumpfs ont décidément de bonnes têtes, sont expressifs, mignons comme tout, attachants - même le moralisateur fayot pénible à lunettes, et surtout le Schtroumpf grognon. Peyo a du génie, cela ne fait aucun doute. Il est très doué pour les petits détails amusants, les situations bien vues, les idées pertinentes, et au second degré pour la satire socio-politique. Humour et réflexion, oui les Schtroumpfs méritent d'être (re)lus à l'âge adulte, et ce n'est pas l'excellent livre de Buéno (vilipendé par les fans) qui m'en a dissuadé, bien au contraire ! Emoji 

Un très grand merci à Jérôme (son billet sur cet opus), inconditionnel des (petits) Bleus, pour cette grande et belle surprise ! Emoji

Pouce levé + Sourire éclatant + Premier de la classe = 16/20 -  Horloge  2 mai 

Le Schtroumpfissime, Peyo, Dupuis, Les Schtroumpfs, avril 1986, 62 p. - 1e parution en 1965. 

"Pas pour lui", Soan (live) - paroles ici.