un_peu_de_boischabout_♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Le banc occupait déjà une jolie place dans 'Un îlot de bonheur', de Chabouté. Ici il a la vedette, il est le héros. 

Qu'est-ce qu'un banc ? "Un peu de bois et d'acier", parfois orné de graffitis. Que voit un banc ? Passer des gens, se succéder les saisons. Que fait un banc ? Il accueille. Des couples, des solitaires, des groupes, des lecteurs, des contemplatifs, des SDF, de bonnes nouvelles et de mauvaises, le pipi des chiens...

Un album sans paroles, hormis quelques rares et brefs textes sur des T-shirts, des journaux. 
Sans paroles mais pas muet, très riche au contraire. On le savoure, on tourne les pages lentement, on s'attarde sur chaque vignette pour ne rien manquer, d'autant que le graphisme est superbe (exception faite des visages dont je trouve toujours les traits lourds, chez cet auteur). 
Quelques retours en arrière peuvent s'avérer nécessaires pour repérer les personnages, ils ont tendance à se ressembler. Mais on finit par les reconnaître, on s'émeut de leur sort, et on attend impatiemment d'en savoir plus sur chacun... 
Un bémol sur la fin, ultra-classique et de ce fait facile et prévisible.

Chabouté est un poète et il a de l'humour, un humour subtil, qui attendrit et fait sourire, pas éclater de rire. Cet album est dans la même veine que Tout seul - lequel restera LE chef-d'œuvre de l'auteur, difficile à détrôner, je pense.

Je regarderai et utiliserai les bancs différemment, après cette belle lecture... si j'arrive à en trouver encore des "vieux", pas les récents conçus pour empêcher les vagabonds d'y dormir.

Horloge 5 mai - emprunt mdtk

Un peu de bois et d'acier, Chabouté, Vents d'Ouest, septembre 2012, 327 p.