knockGallimard, Folio
1972, 120 p.

Lu par Mr :

Le Docteur Parpalaid quitte le canton rural dans lequel il exerce comme médecin depuis plus de vingt ans, pour un cabinet en ville. Il croise Knock, son remplaçant, à qui il a cédé sa maigre clientèle pour quelques milliers de francs (des années 1920). Chacun des deux hommes est persuadé d'avoir fait une affaire. Le Docteur Parpalaid car il connaît la faible fréquentation de son cabinet, Knock parce qu'il a de grandes idées pour développer la Médecine. De fait c'est une véritable stratégie marketing que met en place le Docteur Knock : publicité (le tambour), conditions tarifaires accrocheuses (gratuité de la visite du lundi matin), étude de marché (dialogue avec les patients sur leurs moyens), contractualisation des services sur plusieurs mois, services annexes (pharmacie), etc. Bigrement efficace !!! Il s'agit ici de vendre des soins, non des cacahuètes... C'est précisément ce qui confère à cette pièce sa drôlerie. Une pièce et un humour non démodés, seuls les modèles de véhicules peuvent rester difficiles à trouver pour une adaptation moderne...

L'avis de Canel.