sc_nes_de_la_vie_carceraleLu par Mr :

Au Diable Vauvert
2013, 151 p.

L'auteur raconte ici des épisodes de sa vie en prison quelques années plus tôt. On perçoit bien le trouble que Aïssa Lacheb éprouve vis-à-vis de certains de ses codétenus, eu égard à leurs actes criminels passés et aux raisons de leur condamnation. Il évite généralement de les juger ouvertement, laissant le soin au lecteur d'en penser ce qu'il voudra, même si une compréhension semble impossible. Le sort des surveillants, tel qu'il le présente, n'apparaît guère plus enviable.

Ces histoires tragiques sont relatées brillamment et sobrement, et même avec un certain humour. Elles interpellent surtout sur la finalité de l'incarcération : si sa fonction première est punitive, alors elle semble remplir son rôle. Par contre, si elle vise à préparer une réinsertion mieux réussie dans la société, c'est le plus souvent raté... sauf pour l'auteur, en l'occurrence.

Ce n'est qu'en fin d'ouvrage que l'écrivain qu'est devenu Lacheb explique les raisons de sa présence en ces lieux, à un moment où le lecteur ne s'en préoccupe plus beaucoup.

Un ouvrage que je recommande vivement à tous, dès 14-15 ans.

L'avis de Canel.