Big_bangDunod, Quai des Sciences
2013, 160 p.

Lu par Mr :

♥♥♥♥♥

En avant-propos, l'auteur annonce notamment une "simple balade en cosmologie, (...) destinée à tout esprit curieux, sans aucun prérequis scientifique".

Dans son essai, il présente son parcours professionnel, quelques théories récentes relatives à l'Univers, et esquisse de possibles développements théoriques en cours d'exploration ou à venir. L'ensemble est intéressant et présenté avec un regard critique.

Aurélien Barrau est conscient de ce qu'il doit à l'éducation qu'il a reçue, aux enseignements qui lui ont été dispensés, et à un système de recherche qui lui permet d'exercer son métier. Il déplore cependant de nombreux défauts du système scolaire et dans l'organisation de la recherche scientifique. La sélection des meilleurs élèves par les mathématiques et la spécialisation précoce des enseignements dispensés dans notre système scolaire lui paraissent contre-productifs. Ses réflexions sur le monde qui nous entoure ne se limitent d'ailleurs pas aux concepts scientifiques qu'il expose et font souvent appel à la philosophie, discipline pourtant rapidement évacuée dans les cursus scolaires scientifiques.

Cette critique est intéressante et probablement très pertinente. Cependant ses références à la philosophie me sont ici apparues comme une simple bibliographie ou un catalogue de livres à lire. Quant aux théories scientifiques présentées, elles le sont comme si elles étaient évidentes, sans avoir à être expliquées (ce qui est probablement le cas pour l'auteur). Ceci est particulièrement le cas s'agissant de la relativité (que je n'ai jamais comprise par ailleurs) que l'auteur évoque en quelques lignes sans vraiment chercher à clarifier ce qui serait utile à son propos. Même si plusieurs passages du livre restent tout à fait compréhensibles (ceux consacrés à la méthode scientifique elle-même et à l'organisation de l'enseignement des sciences et de la recherche), je regrette vivement le décalage important entre l'ouvrage facilement abordable annoncé en avant-propos et son véritable contenu.

Je ne suis pas pour autant pas dissuadé de découvrir les autres ouvrages de la collection listés en fin d'ouvrage et dont les thèmes sont prometteurs ("Et si le temps n'existait pas : une pseudo-science subversive", "Pourquoi E=mc2 : et comment ça marche" et "Le livre des univers"), en espérant qu'ils soient plus abordables.

Merci à Babelio (MC du 18 mai 2013) et aux Editions Dunod.