ma_vie_en_rosefilm de Alain Berliner, 1997
avec Michel Laroque, Jean-Philippe Ecoffey, Hélène Vincent
Horloge 1h28
 

♥♥♥♥♥

Ce couple s'installe avec ses quatre enfants dans un lotissement Playmobil-Barbie-Ricoré de l'Essonne : tout le monde il est beau et gentil, tout est propret, maisons et jardins, pas une branche ne dépasse, on se reçoit entre voisins... Jusqu'à ce que les comportements de Ludovic, le petit dernier de la famille persuadé d'être (ou au moins de devenir) une fille, commencent à intriguer et déranger certains.

J'avais déjà vu ce film deux fois, j'en gardais un très bon souvenir. Je suis beaucoup plus réservée après ce troisième visionnage.

♦  Je déplore : 
- des clichés, des lourdeurs.
Peut-être que ce thème de la différence, de l'identité sexuelle, maintes fois traité, a été abordé de manière beaucoup plus subtile par la suite ?
- les personnages des deux frères, éclipsés
- le décalage entre l'âge supposé des enfants (7 ans) et celui des petits comédiens qui les incarnent
- un mauvais jeu des acteurs, qui m'a dérangée au début, puis que j'ai oublié

♦  J'ai apprécié : 
- l'image qui est donnée de ce couple en pleine crise familiale - beaucoup moins simpliste et manichéenne que cela n'apparaît au début
- le personnage de la grand-mère, pleine de bonne volonté, compréhensive, mais tout aussi désemparée que les parents
- d'être amenée à cogiter sur les solutions à apporter pour soulager la douleur de cet enfant tout en préservant le reste de la famille