sauf_les_fleurs

logo_libflyBuchet-Chastel,
22 août 2013, 80 p.

Lu par Mr :

♥♥♥♥♥

Marthe et son petit frère Léonce vivent à la ferme. Malgré l'amour et les attentions de leur mère, la vie est difficile pour eux, à cause du rejet d'autres enfants et de la brutalité paternelle vis à vis de tous les membres de la famille. Adolescente, Marthe trouve du réconfort auprès de son ami Florent. Leur amour n'empêchera pas sa vie de déraper...

Cette histoire ne m'a pas laissé indifférent, mais je n'ai pas apprécié la manière dont elle est racontée. En effet, la vie de Marthe est relatée au travers de brefs paragraphes de quelques lignes, qui résument des épisodes sans liens directs entre eux. L'ensemble forme certes une histoire cohérente, mais ce type de narration a hachuré ma lecture de manière désagréable. Le style est à l'unisson, avec des phrases souvent courtes. L'auteur prend régulièrement des libertés avec la ponctuation qui m'ont beaucoup agacé (sans que je ne comprenne le possible intérêt d'un tel effet de style).

J'en resterai donc probablement là avec cet auteur.

Merci à Libfly et aux Editions Buchet-Chastel pour cette offre en avant-première.

... et par Canel :

♥♥♥♥♥

UN père violent = TROIS personnes détruites (sa femme et leurs deux enfants)...
L'enfer au foyer, l'enfer à l'école où l'on a honte et où l'on est montré du doigt.

Une superbe narration par la fille aînée, poétique et elliptique. Un bel hommage d'une fille à cette mère - fictive mais tellement réaliste...
Je suis consciente de n'avoir pas saisi toutes les subtilités de la plume mais le parcours de la jeune femme et la douleur des trois victimes m'ont beaucoup touchée.

EXTRAIT :  Il est à présent mon ennemi juré, celui qui frappe sans vergogne et désosse le visage de Maman. Chaque soir, je prie pour qu’il meure. Cependant, Maman répète : « C’est votre père, et vous devez l’aimer. »  (p. 14)