cet__t__l_Editions Sarbacane
mai 2009, 61 p.

•••••

En fait, ce sont "ces étés-là", pour Charlotte et Simon. Ils se rencontrent pour la première fois sur une plage bretonne à trois ans, puis s'y retrouvent de loin en loin - à sept ans, quinze, vingt-deux ans, etc.

Joli livre dont le graphisme rappelle celui de Sempé. On y voit que s'aimer, d'amour ou d'amitié, c'est aussi se disputer, se réconcilier, être jaloux, être différents (donc tantôt complémentaires, tantôt en conflit). En bref, avoir parfois du mal à communiquer.

Dommage que la fin soit si convenue et conformiste, évoquant le "cycle de la vie" de manière simpliste, à l'instar d'une certaine pub pour des assurances à la fin des 90's. Grosso-modo : "le bonheur est dans la vie de famille et nulle part ailleurs". Mouais...
Pour légitimer le choix de ce schéma dans ce livre, on peut prendre la question à l'envers : la plupart des parents ont commencé par se rencontrer... Et non pas : un petit garçon + une petite fille = un couple et un enfant quinze ans plus tard. 

< emprunt mdtk >

Challenge de Herissonje lis aussi des albums [empruntés à la médiathèque]

challenge_albums_jeunesse