la_zonzonPoints, janvier 2013, 302 p.

♥♥♥♥

Où l'on voit que la philo n'est pas réservée à des "demi-sels à chemise blanche échancrée et en costume Cerruti" (sic), mais s'adresse à tous ceux qui ont envie de triturer un sujet dans tous les sens, y compris les "Bac moins 5".

Même si l'auteur s'inspire largement de son expérience de "prof" de philo en prison, cet ouvrage est un roman. Et c'est rassurant, à certains moments, de savoir que Lazare Vilain n'est pas tout à fait Alain Guyard. Pour ses combines louches et sa façon de (mal)traiter sa future ex-petite copine, notamment.

L'auteur n'a jamais vécu du mauvais côté des grilles. Son témoignage n'en est pas moins intéressant, et reste proche de ceux de Joel Williams, en captivité depuis 30 ans, et de Aïssa Lacheb, ex-détenu.

Les échanges relatés ici entre l'animateur et ses auditeurs (des détenus) sont passionnants et truffés d'anecdotes piquantes et drôles, parfois émouvantes - il faut dire que l'auteur a l'art de mettre en scène des personnages hauts en couleur.

La vie privée du narrateur et ses combines m'ont nettement moins convaincue, surtout lorsqu'on dégringole dans la bluette sirupeuse. Le contraste est brutal entre ces brefs passages naïfs (où notre narrateur semble redevenir prépubère), et le ton grinçant, parfois vulgaire du reste du récit.

Malgré ces réserves et la fin rocambolesque, je garderai un très bon souvenir de ce livre, et le conseille à qui veut.

--- Attention, immersion un peu difficile : même avec un "niveau correct" (croyais-je) en argot, il se peut que vous butiez parfois sur le langage très fleuri de l'auteur. J'ai dû ainsi louper quelques phrases, quelques répliques, principalement au début. On doit finir par s'habituer et on décrypte.

Horloge 15 au 18/09

Challenge thrillers et polars de Liliba 2013/2014 - 14e

logo_thrillers_Lili_2013_14_2