BleubitePlon, 1966 (initialement publié sous le titre Les Matadors)

Lu par Mr :

L'auteur évoque ici la manière dont il a participé à la libération de la France en 1944. Agé d'à peine 20 ans, il est chargé d'accompagner Gaspard et le capitaine Herlier pour livrer des armes vers le front à l'est de la France. Ces deux-là semblent plus motivés par le souhait de se trouver dans le bon camp au bon moment, par l'appât du gain, et par le réconfort attendu du guerrier que par le patriotisme ou l'attachement à des valeurs politiques. Leur manque d'honnêteté sera à l'origine de bien des espoirs et de grands moments d'effroi pour les trois membres du groupe...

Pour moi, l'intérêt principal de cet ouvrage réside dans la manière dont la libération de la France et certains de ses protagonistes y sont présentés. L'ambiance anarchique de la libération est particulièrement bien mise en évidence.
Des Français ont habilement su retourner leur veste, certains ont profité du conflit pour régler des comptes, ou tout simplement pour voler ou violer. L'auteur qui a lui-même été dans la résistance ne se donne pas le beau rôle, puisqu'il explique son engagement par le hasard des choses et l'opportunisme. 

Le style familier d'Alphonse Boudard, direct et riche en expressions argotiques, est en phase avec son propos. Un style qui pourrait rapidement me lasser mais qui vaut d'être découvert.