mercredi 16 octobre 2013

~ Mise en bouche, Jean-Philippe Peyraud & Philippe Djian

Futuropolisjuin 2008, 144 p. ♥♥♥♥♥ Philippe Djian, je le connais surtout par le bouche à oreille. Et bien sûr grâce au film aussi beau que dérangeant "37°2 le matin" (Jean-Jacques Beineix, 1986), dans lequel une mise en bouche, eh bien... Ici, le terme désigne plutôt une ébauche, une frustration. L'histoire s'annonce classique : un papa élève seul sa fillette, aidé de filles au pair pas très motivées. Il s'amourache de l'institutrice de sa fille, ou souhaite juste briser sa solitude avec cette "proie" apparemment facile ?... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 16 octobre 2013

~ La dernière femme, Charles Masson

Casterman, Ecrituresaoût 2012, 190 p. ♥♥♥♥♥ Albert prend un jeune homme en stop à bord de sa Jaguar. En quelques centaines de kilomètres, il lui déballe trente ans de sa vie sentimentale et sexuelle de A à Z, ou presque. Les aventures en question m'ont d'abord paru aussi drôles que pathétiques. Puis le récit s'éternise, et malgré la variété des situations, on reste finalement toujours dans le même registre, la même lose déprimante. D'abord pitoyable, le bonhomme devient de plus en plus antipathique et inquiétant. Et on se... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]