souvenirs_mamette_1Glénat, Tchô !
octobre 2009, 88 p.

♥♥♥♥♥

Adorable, cette Mamette, à neuf ans ! Petite Parisienne que ses parents envoient à la campagne, chez les grands-parents et la tante. L'accueil est rude et tendre à la fois. La petite doit se familiariser avec la vie à la ferme, le meilleur et le pire. Comme dans le film "Le Grand Chemin", elle découvre le pot de chambre, les cris de chouette qui font peur quand on se retrouve seule dans son lit, le gentil lapin qui finit en civet, les "schlourps" en mangeant la soupe. Comme dans Les trois lumières de Claire Keegan, l'inquiétude et le malaise dans cet environnement nouveau font place à des moments magiques - même si Mamette continue de se sentir abandonnée par sa maman et en souffre.

La sensibilité, la tendresse, l'émotion et l'humour qui émanent de ce livre rappellent la série Lou de Julien Neel, le trait doux et les couleurs pastel également. Et l'album est d'autant plus agréable à lire que le format est réduit (21x17) et la couverture souple. Une très jolie découverte, un excellent moment de lecture, malgré le thème rebattu en littérature jeunesse.

< emprunt mdtk >

L'avis de Miss :

♥♥♥♥

Les parents de Mamette ne s'entendent pas bien, ils décident alors de la confier à ses grands-parents qui vivent à la campagne. Elle n'a pas envie d'y aller, et elle a du mal à s'habituer à la vie de la ferme. Mais finalement, elle y trouve des occupations et fait de belles rencontres. Sa tante Suzon qui ne l'aime pas lui donne plein de corvées, mais son grand-père est gentil avec elle.

J'ai bien aimé car les dessins sont jolis, Mamette est drôle et désobéissante. Et son grand-père est sévère mais sympa et son accent me fait rire.

Je préfère les Souvenirs de Mamette  (elle est enfant) aux albums de Mamette  qui sont moins intéressants (elle est vieille).