les derniers jours

 couple zweig

Casterman, février 2012, 88 p.
 adaptation BD de l'ouvrage éponyme de Laurent Seksik

♥♥♥♥

Dans la famille de Stefan Zweig, à la fin du XIXe siècle, "Etre juif importait peu. Ils se voulaient autrichiens avant tout". Lui et ses proches furent pourtant traqués, comme des millions d'autres, pour leur appartenance religieuse/ethnique. Cela s'appelait le nazisme, le nom change selon les époques et les pays.

Après avoir quitté Vienne pour Londres en 1934, l'auteur et sa jeune épouse Lotte se sont exilés au Brésil en 1941. C'est là que l'auteur y a fini sa vie, comme le titre l'indique. L'homme, désespéré par les ravages du nazisme et le sort des siens restés en Europe, était dépressif, brisé, malgré les efforts d'optimisme de sa femme et le soutien de ses amis exilés, intellectuels de la Mitteleuropa.

Un bel album intéressant et émouvant, adapté de l'ouvrage éponyme biographique de Laurent Seksik, qui retrace les derniers mois de la vie d'un grand 'humaniste pacifiste'. Le texte et le graphisme (cf. les regards) expriment particulièrement bien la détresse et l'épuisement de Zweig.

Si vous n'avez pas lu d'ouvrages de Stefan Zweig avant d'ouvrir cette BD, l'album présentera certainement moins d'intérêt. Mais il aura le mérite, sans doute, de vous donner envie de connaître l'oeuvre très riche (nouvelles, romans, biographies) de ce brillant auteur.

Horloge  30 octobre - emprunt mdtk