jc tergal

Fluide Glacial, août 2004, 52 p.

♥♥♥♥♥  

Dans les années 70, longtemps avant internet, il fallait ruser pour s'informer sur la sexualité - si vos parents n'étaient pas des soixante-huitards cool et ouverts sur la question. Pas question de compter sur Michel Drucker, Guy Lux, Zitrone, les Carpentier et Danièle Gilbert dans le poste pour vous apprendre quoi que ce soit, ni sur les panneaux et spots publicitaires...
On s'arrangeait donc avec les moyens du bord : pages lingeries du catalogue de La Redoute (version papier), dictionnaires, planches austères et incompréhensibles des livres de médecine, revues de charme des grands frères. Et pour les garçons : espionnage des soeurs et cousines dans la salle de bain pour voir l'anatomie féminine, à défaut de comprendre ses mystères. 
Mais aussi, comme aujourd'hui : les échanges avec les copains, plus ou moins bien informés eux aussi, mais catégoriques sur leurs explications pour épater les autres. Voila comme s'éduqua le pauvre Jean-Claude Tergal vers 10-12 ans.

L'album est découpé en courtes séquences sur différents mystères des choses de la vie. Les discussions et élucubrations avec les copains, les inquiétudes face aux métamorphose corporelles, les interprétations de paroles d'adultes grapillées, les expériences intimes... présentés ici sont particulièrement bien vus.

Nul doute que Zep s'en est inspiré pour son Titeuf. C'est plus cru ici, cela s'adresse plutôt aux adolescents qu'aux enfants, mais cela reste néanmoins mignon.
C'est surtout extrêmement drôle, y compris pour ceux qui n'apprécient guère ce Jean-Claude Tergal dans les autres albums de la série.

PS : on y trouve quelques points communs, bien sûr, avec les investigations féminines au même âge - notamment l'apport précieux de la Redoute (pour les drôles de bosses dans les slips kangourous, cette fois).

Horloge  2 novembre - emprunt mdtk