mamette 3

Glénat, Tchô ! - novembre 2012, 88 p.

Vieille dame merveilleuse, Mamette fut une petite fille formidable. Déjà cette sensibilité, cette générosité, cette « force tranquille » - alliance de calme, de volonté et d'énergie.
Dans le troisième volet de ses «Souvenirs», Mamette revit le mois de décembre 1935.
On rembobine : Marinette vit encore chez ses grands-parents et sa tante à la campagne, Jacques et Jean se disputent son coeur à coups de querelles et de bras de fer. Ce Noël 1935 va apporter de bien jolies surprises et des moments enchanteurs à la fillette.

Coup de coeur sans réserves pour cet album à la fois drôle, tendre et très émouvant par moments, sans une once de mièvrerie. Des sujets graves sont évoqués, qui interpelleront et toucheront davantage les adultes que les enfants car ils sont suggérés, effleurés, traités sans misérabilisme - pauvreté, maltraitance, déchirement d’une enfant qui assiste aux disputes parentales et se sent abandonnée. Le tout sur fond d’amitié et d’amour.

Petit album dévoré entre sourire, rire, attendrissement et gorge nouée. Grande admiration pour le graphisme, ses couleurs hivernales, ses lumières.
Je maintiens mon avis : cette série m’émeut plus encore que les Mamette qui nous présentent quelques années de la vieille dame.
On ne peut qu'espérer une suite à la hauteur des trois premiers opus.

Horloge 30/11 - emprunt mdtk

souvenirs mamette