mauvais pas

Bad Move, 2004 - trad. de l'anglais (Canada) par Daphné Bernard
Belfond, 2012 - J'ai lu Thriller, septembre 2013, 411 p.

♥♥♥♥

Zack est auteur de science-fiction. Ce n'est pas un mauvais bougre, bien au contraire, mais son obsession pour la sécurité teintée de paranoïa le rend insupportable pour sa femme et leurs deux adolescents. Déjà, il leur a fait quitter la ville - ses assassins, ses voleurs, ses toxicos - pour une banlieue résidentielle tranquille. Tranquille ? mouais ! On a parfois de drôles de surprises en apprenant à connaître les gens. Et Zack a un don certain pour se fourrer dans des situations inextricables.

De Linwood Barclay, j'avais lu Crains le pire, un polar plein de suspense, de ceux que l'on peut classer dans les page-turner, mais somme toute très classique. Rien de tel ici, l'intrigue policière est reléguée au second plan, ce sont la naïveté du narrateur, ses aventures loufoques et les situations cocasses en cascade qui font tout l'intérêt du livre. Guère de suspense, mais peu importe. Ou tant mieux, même, tant on a envie de continuer à rire des mésaventures du sympathique anti-héros. D'autant plus que le côté 'Guignol' est jubilatoire : le lecteur voit venir bien des choses évidentes avant le narrateur, tellement crédule, innocent, honnête, à la limite de la crétinerie.

Très bons moments de lecture avec ce roman beaucoup moins "policier" qu'humoristique.

Horloge 9-15 décembre - couv sans rapport avec le contenu

Challenge thrillers et polars de Liliba (2013/2014)

logo_thrillers_Lili_2013_14_2