le cas eduard

Flammarion, août 2013, 304 p.

Lu par Mr :

♥♥♥♥

Eduard Einstein est le fils cadet d'Albert et de sa première épouse, Mileva. Alors qu'il étudie la médecine et se passionne pour la philosophie, Eduard adopte des comportements délirants. A l'âge de vingt ans, il est interné dans un hopital psychiatrique en Suisse, par mesure de protection envers lui-même et les autres.

L'auteur fait alterner les récits de la vie d'Eduard, de sa mère et de son père, présentant ainsi les points de vue et le ressenti (en partie imaginés) de chacun. Le contexte historique et politique est parfaitement restitué, de la venue au pouvoir d'Hitler à la guerre froide. L'analyse psychologique des personnages est profonde et fine. Le portrait d'Albert Einstein est particulièrement intéressant, mettant en évidence le contraste entre sa réussite publique et ses difficultés familiales. Le portrait de son fils schizophrène est encore plus réussi : il est à la fois effrayant et attachant. Ce livre paraît aussi très bien documenté à propos de la vie d'Einstein et de sa famille.

Un seul bémol à ce cortège de louanges : l'auteur rédige souvent des phrases courtes, style d'écriture que je n'apprécie guère car il saccade et ralentit ma lecture.

Canel a beaucoup aimé.