rédemption

The Carpenter, 2012
traduit de l'anglais par France Camus-Pichon
Albin Michel, Terres d'Amérique
février 2014, 432 p.
Lu par Mr

♥♥♥♥

En 1980, après dix-sept ans d’absence, Lee retrouve la ville de son enfance. Il a bénéficié d’une libération anticipée pour venir voir sa mère en fin de vie. Son beau-frère Barry, un pasteur, l’a aidé à recouvrer cette liberté, notamment en lui trouvant un travail.

Lee est bien accueilli par sa famille, mais son passé lui colle à la peau : il n’a été oublié ni par la police locale, ni par d’anciens amis… Il va devoir trouver sa voie : entre l’accueil non désintéressé d’anciennes connaissances, et la religiosité bienveillante mais excessive et pesante de son beau-frère et de son employeur. Saura-t-il rester indépendant et éviter les écueils ?

Les portraits des personnages sont justes, sans excès, même si les pratiques religieuses de certains peuvent les faire apparaître comme des caricatures. On ressent le poids d’un passé non dit (les raisons de la condamnation de Lee, notamment) et de l’inquiétude face à des situations ou des choix de mauvais augure.
L’intrigue m'a quand même semblé longue à démarrer : les explications sur le passé arrivent tardivement dans le récit, de même que certains événements peu ordinaires (mais prévisibles).

En résumé : un thriller agréable à lire du début à la fin. 

Merci à Claire M. et aux éditions Albin Michel.

logo rentrée janv2014

Lecture d'un roman de la rentrée d'hiver 2014.
Rejoignez-nous chez Valérie
 

Challenge thrillers et polars de Liliba (2013/2014) 

logo_thrillers_Lili_2013_14_2