goliath

traduit de l'anglais par Fanny Soubiran
L'Association, Espôlette, mai 2013, 93 p.

♥♥♥♥

Personnage biblique, Goliath est décrit comme un géant de plus de 3 mètres, vêtu d'une cotte de mailles en cuivre de près de 60 kg et d'une lance de plus de 6 kg.
Wikipédia me rappelle qu'il "est sorti du camp philistin et a mis l'armée d'Israël au défi de trouver un homme suffisamment fort pour gagner un duel déterminant l'issue du conflit entre les deux nations, réitérant cette provocation pendant pendant quarante jours, matin et soir. Finalement, David, jeune berger agréé par Dieu, releva le défi lancé par Goliath. Après avoir déclaré qu'il venait contre lui avec l'appui de Dieu, David lui jeta une pierre avec sa fronde. Celle-ci s'enfonça dans le front de Goliath qui tomba à terre. David lui prit son épée et acheva le géant en lui coupant la tête."

J'ai déjà un mal fou à comprendre ce résumé de l'histoire originale. Et malgré deux lectures à quelques jours d'intervalle de la version de Tom Gauld, je suis restée totalement hermétique au message de l'auteur, à l'humour.
Mais je crois volontiers JC Loiseau qui déclare dans Télérama : "L'auteur a choisi son camp. Celui d'un homme condamné à se battre aussi contre « le Tout-Puissant créateur de l'univers », dont le sort est scellé et terriblement injuste. Le géant attend que l'ennemi accepte le duel. De l'attente immobile sans fin, Tom Gauld tire une fable douce-amère où flottent l'ennui et le doute, mise en scène avec une distance teintée d'humour discret" (29/06/2013)

J'ose à peine dire que j'ai emprunté cet ouvrage pour la bonne tête de sa couverture, qui m'a fait penser à une de mes madeleines, Hagar Dunor (strips publiés dans Ouest-France dans les 80's) - rien à voir ! 

< emprunt mdtk >