3000 chevaux

av

Albin Michel, 2 avril 2014, 560 p.

Lu par Mr

♥♥♥♥

En 1852, en Birmanie, le sergent Bowman et quelques soldats sont choisis en vue d’accomplir une mission pour la puissante East Indian Company. Bowman découvre peu à peu l’objet de cette opération.
On le retrouve à Londres six ans plus tard, traumatisé par ce qu’il a vécu en Birmanie et accusé à tort d’un meurtre. Les circonstances du crime lui laissent penser que le coupable est l'un de ses ex-compagnons d’armes. Lorsque Bowman se lance à sa recherche, sa quête est facilitée par la découverte d’autres meurtres qui semblent être l'oeuvre d'un serial killer.

Dans cette intrigue, j'ai surtout apprécié la restitution d'époques et de lieux : Londres à la fin des années 1850 et l’Amérique du Nord au cours de la décennie suivante. Les personnages en scène ne laissent pas indifférents, l'auteur dresse des portraits contrastés de la nature humaine, soulignant la tendance de l'homme à vouloir dominer son prochain et à accumuler des biens matériels. Cette tendance et ses conséquences sont ici illustrées par la colonisation du sud-est de l’Asie et par la manière dont naissent les futurs Etats-Unis d’Amérique (conquête de l’Ouest, Ruée vers l’Or, Guerre de Sécession).

Intéressant, ce livre m'a quand même semblé souffrir de quelques longueurs - revers de la médaille de la précision des portraits, probablement. 

Merci à Claire M. et aux éditions Albin Michel.

Challenge thrillers et polars de Liliba (2013/2014)

logo_thrillers_Lili_2013_14_2